Temi

Citation Silence Citation Silence
Citation Coeur Citation Coeur
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation sur le Bonheur Citation sur le Bonheur
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
Citation Esprit Citation Esprit
Citation sur la Conscience Citation sur la Conscience
Citation Mariage Citation Mariage
Citation sur la Confiance Citation sur la Confiance
Citation de Courage Citation de Courage
Citation Raison Citation Raison
Citation sur la Peur Citation sur la Peur
Citation Partage Citation Partage
Citation Force Citation Force
Citation Liberté Citation Liberté
Citation Politique Citation Politique
Citation Hypocrisie Citation Hypocrisie
Citation Sourire Citation Sourire
Citation sur le Passé Citation sur le Passé
Citation Nature Citation Nature
×

Citation de Henri-Frédéric Amiel

Frases de Henri-Frédéric Amiel

0

  • Se permettre de l'abandon avec quelqu'un qui n'en a pas est une prodigalité qu'on peut tolérer les jours de grande fête.


  • Il n'est jamais bon que les autres nous voient faibles, offensés, impuissants, désarçonnés. Même s'ils ont pitié d'abord, nous baissons dans leur estime et ils nous font repentir plus tard de cet abandon candide.


  • Il faut plus d'abandon à soi-même, et moins se gêner d'autrui.


  • Devoir se séparer quand on s'aime laisse dans le cœur un sentiment de vide et d'abandon.


  • L'amour véritable n'est qu'abandon de soi et obéissance.


  • L'abandon est magnanime, la confiance est noble.


  • Je n'ai retrouvé la paix que dans l'humilité complète, le repentir et l'abandon à Dieu. Qu'il en soit fait d'après sa volonté, et qu'il m'inspire la confiance filiale et chrétienne.


  • L'abandon est magnanime, la confiance est noble.


  • Quel champ de bataille que l'existence, et quel massacre universel, toujours sollicitant l'active charité. Le bien-être rend volontiers indifférent, c'est-à-dire égoïste.


  • Au réveil, sentiment de bien-être et de reconnaissance. Mon cœur chantait à l'unisson avec les oiseaux.


  • Se sentir vivre, c'est se sentir fort. Retrouver ce sentiment d'énergique vitalité, d'activité vigoureuse, de santé, de ressort, d'élasticité et de puissance, qui fait le bien-être de la conscience et la satisfaction du cœur. Pour cela dormir moins, manger moins, agir davantage, bref veiller mieux sur son régime hygiénique et vouloir. - Ne pas se laisser aller, mais prendre hardiment les rênes de sa vie ; se remettre en selle, tendre ses forces nerveuses et ramener au devoir la matière pulpeuse et flasque, l'animal lymphatique qui enveloppe et opprime l'être spirituel.


  • Un rien suffit à ôter le bien-être, comme à troubler la santé.


  • Le temps du bien-être est court dans la vie, et la vie elle-même est chose fugitive.


  • La vie se perd à chercher son rythme et son bien-être, quand la santé est chancelante, rien n'y remédie.


  • Le trésor du bien-être corporel, la joie d'être allègre, léger, dispos, vigoureux, sont chose aussi rare que la sérénité d'âme.


  • Ma vie est d'une tristesse mortelle, elle est sans illusion et sans espérance.


  • La tristesse, le regret, le remords habitent le cœur qui n'a pas fait de son mieux.


  • La joie est l'air vital de notre âme, la tristesse est un asthme compliqué d'atonie.


  • Les gens gourmands sont des bons vivants.


  • Un paysage quelconque est un état de l'âme.


  • La vie sans poésie et la vie sans infini, c'est comme un paysage sans ciel : on y étouffe.


  • Qui veut voir parfaitement clair avant de se déterminer ne se détermine jamais. Qui n’accepte pas le regret n’accepte pas la vie.


  • La gentillesse, c'est l'art de plaire, sans prétention ni coquetterie.


  • Les regrets m'emplissent l'âme, et les larmes me remontent aux yeux.


  • Le monde ne vaut pas un regret, il nous fait assez de bien s'il ne nous fait pas de mal.


  • De regret en désenchantement, j'ai dérivé jusqu'à la lassitude universelle.


  • Quand on est sans remords on a moins à craindre les regrets.


  • Les poètes célibataires sont une peste publique ; ils troublent, sans le savoir et le vouloir, tous les coeurs féminins sans emploi.


  • Vivre sans amour n'est pas vivre, et vivre dans l'amour sans souffrir est impossible.


  • La vie est trop courte pour la gaspiller à poursuivre un amour impossible.


  • Entre mes rêves et moi, il y a toujours un abîme que je n'ai pas, même en idée, essayé de franchir. Je n'ai rien réclamé de la vie et je n'ai rien osé lui ravir. Tout ce qui enchante et séduit les hommes a conservé pour moi sa fleur de virginité, je n'ai rien possédé ni cueilli.


  • Ô silence, tu es effrayant ! effrayant comme le calme de l'océan qui laisse plonger le regard dans ses abîmes insondables ; tu nous laisses voir en nous des profondeurs qui donnent le vertige, des besoins infinis, inextinguibles, des trésors de souffrance et de regret.


  • Un instant est l'abîme où va se perdre une belle destinée.


  • Mon inutilité m'abîme et je m'abîme en elle.


  • L'homme n'est qu'un abîme de faiblesse, de corruption et de vanité.


  • Par l'absence on évalue la force des liens.


  • Je me trouve fort bien de l'absence des gens que je n'aime pas.


  • Mon existence actuelle est absurde, elle n'est remplie ni par le devoir, ni par l'amour, ni par l’ambition, ni par l'espérance. Mon existence n'est qu'un étourdissement et un assoupissement, car elle ne connaît pas le plaisir. Je vis dans mon trou, et je n'y fais rien.


  • La nature m'avertit rudement que ma vie actuelle est absurde ; que j'ai besoin d'action et de mouvement, qu'il me faut être un homme et chercher les hommes ; que le renouvellement des sensations est nécessaire pour conserver l'entrain et l'appétit.


  • Oh ! je respecte toutes les convictions. Il n'y a rien de plus beau qu'une conviction, fût-elle absurde.