Temi

Citation Coeur Citation Coeur
Citation Nature Citation Nature
Citation Force Citation Force
Citation Raison Citation Raison
Citation Silence Citation Silence
Citation Liberté Citation Liberté
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
Citation Politique Citation Politique
Citation Esprit Citation Esprit
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation Art Citation Art
Citation Chrétienne Citation Chrétienne
Citation Écriture Citation Écriture
Citation Chocolat Citation Chocolat
Citation sur la Vérité Citation sur la Vérité
Citation Paix Citation Paix
Citation sur la Conscience Citation sur la Conscience
Citation sur Dieu Citation sur Dieu
Citation Histoire Citation Histoire
Citation sur la Confiance Citation sur la Confiance
×

Citation de Charles Baudelaire

Frases de Charles Baudelaire

Est un poète français.

0

  • Dieu est le seul être, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister.


  • La passion frénétique de l'art est un chancre qui dévore le reste.


  • C'est le propre des œuvres vraiment artistiques, d'être une source inépuisable de suggestions.


  • A chaque minute nous sommes écrasés par l'idée et la sensation du temps. Et il n'y a que deux moyens pour échapper à ce cauchemar : le plaisir et le travail. Le plaisir nous use. Le travail nous fortifie. Choisissons.


  • Le travail, n'est-ce pas le sel qui conserve les âmes momies ?


  • Ce que la bouche s'accoutume à dire, le coeur s'accoutume à le croire.


  • - Ah ! Seigneur ! Donnez-moi la force et le courage De contempler mon coeur et mon corps sans dégoût !


  • La forme d'une ville change plus vite, hélas, que le coeur des mortels.


  • O douleur ! O douleur ! Le Temps mange la vie, Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le coeur Du sang que nous perdons croît et se fortifie !


  • Sans mors, sans éperon, sans bride, partons à cheval sur le vin pour un ciel féerique et divin ! Nous fuirons sans repos ni trêve, vers le paradis de mes rêves !


  • La gloire est le résultat de l'adaptation d'un esprit avec la sottise nationale.


  • Ce qui est créé par l'esprit est plus vivant que la matière.


  • Vers le Ciel, où son oeil voit un trône splendide, Le Poète serein lève ses bras pieux, Et les vastes éclairs de son esprit lucide Lui dérobent l'aspect des peuples furieux


  • Celui-là seul est l'égal d'un autre, qui le prouve, et celui-là seul est digne de la liberté, qui sait la conquérir.


  • Ne pouvant pas supprimer l'amour, l'Eglise a voulu au moins le désinfecter, et elle a fait le mariage.


  • Ne pouvant pas supprimer l'amour, l'Eglise a voulu au moins le désinfecter, et elle a fait le mariage.


  • Ne pouvant pas supprimer l'amour, l'Eglise a voulu au moins le désinfecter, et elle a fait le mariage.


  • Aucun poème ne sera si grand, si noble, si véritablement digne du nom de poème, que celui qui aura été écrit uniquement pour le plaisir d'écrire un poème.


  • Il est bon d'apprendre quelquefois aux heureux de ce monde, qu'il est des bonheurs supérieurs aux leurs, plus vastes et plus raffinés.


  • Que le Soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion nous lançant son bonjour !


  • Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange, L'Enfant déshérité s'enivre de soleil, Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil.


  • Celui qui veut unir dans un accord mystique L'ombre avec la chaleur, la nuit avec le jour, Ne chauffera jamais son corps paralytique A ce rouge soleil que l'on nomme l'amour !


  • La musique creuse le ciel.


  • Le Ciel ! Couvercle noir de la grande marmite Où bout l'imperceptible et vaste Humanité.


  • Vers le Ciel, où son oeil voit un trône splendide, Le Poète serein lève ses bras pieux, Et les vastes éclairs de son esprit lucide Lui dérobent l'aspect des peuples furieux


  • Image, ma seule, mon unique passion.


  • Ah ! Que le monde est grand à la clarté des lampes ! Aux yeux du souvenir que le monde est petit !


  • Quand même Dieu n'existerait pas, la religion serait encore sainte et divine.


  • Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit.


  • La femme ne sait pas séparer l'âme du corps. Elle est simpliste, comme les animaux. Un satirique dirait que c'est parce qu'elle n'a que le corps.


  • C'est le soir qui soulage Les esprits que dévore une douleur sauvage, Le savant obstiné dont le front s'alourdit, Et l'ouvrier courbé qui regagne son lit.


  • L'étrangeté est le condiment nécessaire de toute beauté.


  • La bêtise est toujours la conservation de la beauté ; elle éloigne les rides.


  • La bêtise est souvent un ornement de la beauté.


  • Cette beauté, sombre comme le fer, Est de celles que forge et polit l'Enfer.


  • Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.


  • Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste.


  • J'ai toujours été étonné qu'on laissât les femmes entrer dans les églises. Quelle conversation peuvent-elles tenir avec Dieu ?


  • La Terre est un gâteau plein de douceur.


  • Un homme qui ne boit que de l'eau a un secret à cacher à ses semblables.