Temi

Citation Art Citation Art
Citation Paix Citation Paix
Citation Liberté Citation Liberté
Citation Nature Citation Nature
Citation Coeur Citation Coeur
Citation Force Citation Force
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
Citation Silence Citation Silence
Citation Histoire Citation Histoire
Citation Raison Citation Raison
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation Politique Citation Politique
Citation sur le Passé Citation sur le Passé
Citation sur la Peur Citation sur la Peur
Citation Mariage Citation Mariage
Citation Justice Citation Justice
Citation Lumière Citation Lumière
Citation Esprit Citation Esprit
Citation Heureuse Citation Heureuse
Citation sur Dieu Citation sur Dieu
×

Citation de Paul Valéry

Frases de Paul Valéry

Est un écrivain, poète et philosophe français.

0

  • L'idée de justice est au fond une idée de théâtre, de dénouement, de retour à l'équilibre ; après quoi, il n'y a plus rien . On s'en va . Fini le drame.


  • L'idée de justice est au fond une idée de théâtre, de dénouement, de retour à l'équilibre ; après quoi, il n'y a plus rien . On s'en va . Fini le drame.


  • La mémoire est l'avenir du passé.


  • Tendresse est tendance à se livrer en toute faiblesse à la douceur d'être faible. Mais d'où vient ce "plaisir" ? Cette faiblesse, il est vrai, cet attendrissement - prépare un coup d'extrême force.


  • La douleur est toujours question et le plaisir, réponse.


  • Tendresse est tendance à se livrer en toute faiblesse à la douceur d'être faible. Mais d'où vient ce "plaisir" ? Cette faiblesse, il est vrai, cet attendrissement - prépare un coup d'extrême force.


  • Le réveil commence comme un autre rêve.


  • Le rêve est le phénomène que nous n'observons que pendant son absence. Le verbe rêver n'a presque pas de présent. Je rêve, tu rêves.


  • Le réveil fait aux rêves une réputation qu'ils ne méritent pas.


  • La sagesse n'a rien à faire avec l'âme : l'âme n'a pas d'esprit.


  • L'intelligence - faculté de reconnaître sa sottise.


  • Si tous les hommes étaient également éclairés, également critiques, et surtout également courageux, toute société serait impossible !


  • Une oeuvre d'art devrait toujours nous apprendre que nous n'avions pas vu ce que nous voyons.


  • Quand nous parvenons au but, nous croyons que le chemin a été le bon.


  • L'idée de justice est au fond une idée de théâtre, de dénouement, de retour à l'équilibre ; après quoi, il n'y a plus rien . On s'en va . Fini le drame.


  • L'idée de justice est au fond une idée de théâtre, de dénouement, de retour à l'équilibre ; après quoi, il n'y a plus rien . On s'en va . Fini le drame.


  • Le bonheur a les yeux fermés.


  • Le naturel est ennuyeux.


  • Ce qui est le meilleur dans le nouveau est ce qui répond à un désir ancien.


  • Toute morale prophétise.


  • Les animaux, qui ne font rien d'inutile, ne médisent pas sur la mort.


  • L'esprit vit de différence, l'écart existe, la plénitude le laisse inerte.


  • La jeunesse est un temps pendant lequel les conventions sont, et doivent être, mal comprises : ou aveuglement combattues, ou aveuglement obéies.


  • La jeunesse est une manière de se tromper qui se change assez vite en une manière de ne plus même pouvoir se tromper.


  • Trois variétés de femmes : les emmerdeuses, les emmerdantes, les emmerderesses. Cette dernière catégorie comprenant celles qui amènent l'homme à la passivité totale.


  • Si les regards pouvaient enfanter ou tuer, les rues seraient remplies de femmes enceintes et jonchées de cadavres.


  • Les femmes adorent la force, mais une force qui parfois s'incline, et un tigre qui tantôt dévore et tantôt se fait descente de lit.


  • Les femmes sont mélange de désir d'une certaine brutalité et de l'exigence d'immenses égards. Elles adorent la force, mais une force qui parfois s'incline, et un tigre qui tantôt dévore et tantôt se fait descente de lit.


  • Trois variétés de femmes : les emmerdeuses, les emmerdantes, les emmerderesses. Cette dernière catégorie comprenant celles qui amènent l'homme à la passivité totale.


  • Avec les femmes, c'est toujours la même chose ; d'abord au bras, puis dans les bras, puis sur les bras. Avec elles, on va à chaque fois des petits mots aux grands mots et enfin, aux gros mots.


  • L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide.


  • L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide.


  • L'espoir est un scepticisme. C'est douter du malheur un instant.


  • L'ambition extérieure a pour condition une sorte de désespoir ou d'abandon de l'ambition intérieure.


  • La santé, c'est le silence des organes.


  • Les bêtises qu'il a faites et les bêtises qu'il n'a pas faites se partagent les regrets de l'homme.


  • L'ambition extérieure a pour condition une sorte de désespoir ou d'abandon de l'ambition intérieure.


  • Le nouveau n'a d'attraits irrésistibles que pour les esprits qui demandent au simple changement leur excitation maxima.


  • Il y a des critiques qui ne demeurent "critique" que le temps de n'avoir pas réfléchi.


  • Toute critique, tout blâme revient à dire : je ne suis pas toi.