Temi

Citation Art Citation Art
Citation Paix Citation Paix
Citation Nature Citation Nature
Citation Liberté Citation Liberté
Citation Coeur Citation Coeur
Citation Force Citation Force
Citation sur la Peur Citation sur la Peur
Citation Silence Citation Silence
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
Citation Raison Citation Raison
Citation sur le Passé Citation sur le Passé
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation Histoire Citation Histoire
Citation Justice Citation Justice
Citation Lumière Citation Lumière
Citation sur le Bonheur Citation sur le Bonheur
Citation Politique Citation Politique
Citation Mariage Citation Mariage
Citation Esprit Citation Esprit
Citation Heureuse Citation Heureuse
×

Citation de William Shakespeare

Frases de William Shakespeare

Est un dramaturge, poète et acteur anglais.

12

  • Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige, tu n'échapperais pas à la calomnie.


  • A Noël je n'ai pas plus envie de rose que je ne voudrais de neige au printemps. J'aime chaque saison pour ce qu'elle apporte.


  • Le personnage que nous sommes, c'est un jardin, et notre volonté le cultive.


  • Mon corps est un jardin, ma volonté est son jardinier.


  • Quand le courage empiète sur la raison, il ronge le glaive avec lequel il combat.


  • Le corbeau critique la noirceur.


  • Les hommes doivent souffrir leur départ comme leur venue ici-bas ; le tout est d'être prêt.


  • Les hommes, à de certains moments, sont maîtres de leur sort ; et si notre condition est basse, la faute n'en est pas à nos étoiles ; elle en est à nous-mêmes.


  • Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent notre existence.


  • Il est des plaisirs mêlés de fatigue, mais le délice qu'ils font goûter en charme toute la peine et la rend insensible.


  • Ni la tour de pierre, ni les murailles de bronze travaillé, Ni le cachot privé d'air, ni les liens de fer massif, Ne peuvent enchaîner la force de l'âme.


  • Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.


  • La musique est l'aliment de l'amour.


  • La poésie est cette musique que tout homme porte en soi.


  • De même que tout est mortel dans la nature, de même toute nature atteinte d'amour est mortellement atteinte de folie.


  • Il est dans la nature des hommes de quereller pour de petites choses, bien que les grandes seules les préoccupent.


  • La nature est trop pauvre Pour lutter de prodiges avec l'esprit.


  • Etre dans le doute, c'est déjà être résolu.


  • L'éloge ne corrige pas le visage où la beauté manque.


  • L'orgueil n'a pour se montrer d'autre miroir que l'orgueil.


  • L'ambitieux qui veut monter plus haut finit par sécher et dépérir au milieu de son abondance.


  • Si l'on passait l'année entière en vacances ; s'amuser serait aussi épuisant que travailler.


  • Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige, tu n'échapperais pas à la calomnie.


  • Etre furieux, c'est être vaillant par excès de peur.


  • C'est de ta peur que j'ai peur.


  • Avec l'amorce d'un mensonge, on pêche une carpe de vérité.


  • La conscience n'est qu'un mot à l'usage des lâches, inventé tout d'abord pour tenir les forts en respect.


  • Vois comme cette petite chandelle répand au loin sa lumière ! Ainsi rayonne une bonne action dans un monde malveillant.


  • Quand nous voyons un supérieur partager nos misères, c'est à peine si nos misères semblent nos ennemies.


  • Un homme honnête, par le temps qui court, on en rencontre un sur dix mille.


  • Le passé est un prologue.


  • Gémir sur un malheur passé, c'est le plus sûr moyen d'en attirer un autre.


  • Il est des gens qui n'embrassent que des ombres ; ceux-là n'ont que l'ombre du bonheur.


  • Tout nuage n’enfante pas une tempête.


  • C’est perdre la vie que de l’acheter par trop de soucis.


  • La bonté fait du bien à celui qui donne et à celui qui reçoit.


  • Quel besoin y a-t-il qu’un pont soit plus large que la rivière ? Le nécessaire est toujours la plus juste des concessions.


  • Le temps est le maître absolu des hommes ; il est tout à la fois leur créateur et leur tombe, il leur donne ce qu’il lui plaît et non ce qu’ils demandent.


  • L’amour, c’est la fumée qu’exhalent les soupirs, attisé, c’est le feu dans les yeux des amants, contrarié, c’est la mer que viennent grossir leurs larmes.


  • Mais l’amour est aveugle et les amoureux ne voient pas clair.