Temi

Citation Hypocrisie Citation Hypocrisie
Citation Coeur Citation Coeur
Citation Esprit Citation Esprit
Citation Raison Citation Raison
Citation Silence Citation Silence
Citation sur la Deception Citation sur la Deception
Citation Liberté Citation Liberté
Citation Force Citation Force
Citation Yeux Citation Yeux
Citation Paix Citation Paix
Citation Politique Citation Politique
Citation Amitié Citation Amitié
Citation Triste Citation Triste
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation Pluie Citation Pluie
Citation Nature Citation Nature
Citation Chance Citation Chance
Citation Justice Citation Justice
Citation Gentillesse Citation Gentillesse
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
×

Citation Civilisation

Citation Civilisation. Trouvez des dizaines de Citation Civilisation avec des images à copier et à partager.

0


  • La civilisation crée plus de besoins qu’elle n’en comble.




  • Une certaine idée de l’amour est une preuve de civilisation raffinée.




  • En vérité, la civilisation n’a apporté qu’une seule religion, celle de l’argent.




  • La civilisation réclame l’activité du corps et de l’esprit : le travail et la pensée.


  • Il pourraient également vous intéresser




  • Si la civilisation n’est pas dans le cœur de l’homme, eh bien! elle n’est nulle part.




  • Le plus grand malheur que la civilisation scientifique a apporté aux hommes est l’oisiveté.




  • La civilisation commence quand une personne furieuse choisit un mot au lieu d’un rocher.




  • C’est le développement de la personnalité humaine qui est le but suprême de la civilisation.




  • La civilisation n’est autre chose que l’acceptation, par les hommes, de conventions communes.




  • Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l’est de la rouille.




  • Les crimes de la civilisation déformée sont certainement plus atroces que ceux de l’extrême barbarie.




  • Si tu veux connaître l’essence d’une civilisation ou d’une époque, vois comment on y traite les criminels.




  • Une civilisation me paraît se définir à la fois par des questions qu’elle pose et par celles qu’elle ne pose pas.




  • La destinée naturelle de toutes les civilisations est de grandir et de dégénérer, et de s’évanouir en poussière.




  • Les sauvages dit peuples non civilisés ne sont pas ceux qui vivent dans la jungle ou qui ne portent pas de talons aiguilles.




  • Il existe infiniment plus d’hommes qui acceptent la civilisation en hypocrites que d’hommes vraiment et réellement civilisés.




  • A la base de notre civilisation, il y a la liberté de chacun dans sa pensée, ses croyances, ses opinions, son travail, ses loisirs.




  • Les journaux sont incapables, apparemment, de faire la distinction entre un accident de bicyclette et le déclin d’une civilisation.


  • Il pourraient également vous intéresser




  • Le peuple le plus civilisé est celui qui met le plus d’idées en circulation, et où les idées ont plus de valeur que les marchandises.




  • La portion de liberté que l’on sacrifie pour vivre en société ne fait-elle pas acheter trop chèrement les avantages de la civilisation ?




  • Ce que les hommes appellent civilisation, c’est l’état actuel des moeurs et ce qu’ils appellent barbarie, ce sont les états antérieurs.




  • Le but de la civilisation, c’est la culture et le luxe. Une fois ce but atteint, la civilisation se gâte et décline, suivant en cela l’exemple des êtres vivants.




  • Toute civilisation est impénétrable pour une autre. Mais les objets restent, et nous sommes aveugles devant eux jusqu’à ce que nos mythes s’accordent à eux.




  • Je ne crois pas qu’une civilisation se mesure à la taille de ses édifices de béton, mais plutôt au degré auquel ses gens ont appris à être en relation avec leur environnement et leur prochain.




  • Ce qui est crime dans un état de civilisation perfectionné n’est que trait d’audace dans un état de civilisation moins avancé, et peut-être est-ce une action louable dans un temps de barbarie.




  • Mais la culture est indispensable pour produire de l’homme, c’est-à-dire un individu hautement complexe dans une société hautement complexe, à partir d’un bipède nu dont la tête va s’enfler de plus en plus.




  • Ce que l’homme perd par le contrat social, c’est sa liberté naturelle et un droit illimité à tout ce qui le tente et qu’il peut atteindre ; ce qu’il gagne, c’est la liberté civile et la propriété de tout ce qu’il possède.




  • Les vrais sauvages sont ceux qui consacrent toute leur énergie à des concepts dénués de sens, ceux qui excluent plus de la moitié des êtres humains sur terre pour des raisons racialistes ou géographiques.