Temi

Citation Art Citation Art
Citation Paix Citation Paix
Citation Nature Citation Nature
Citation Liberté Citation Liberté
Citation Coeur Citation Coeur
Citation Force Citation Force
Citation sur la Peur Citation sur la Peur
Citation Silence Citation Silence
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
Citation Raison Citation Raison
Citation sur le Passé Citation sur le Passé
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation Histoire Citation Histoire
Citation Justice Citation Justice
Citation Lumière Citation Lumière
Citation sur le Bonheur Citation sur le Bonheur
Citation Politique Citation Politique
Citation Mariage Citation Mariage
Citation Esprit Citation Esprit
Citation Heureuse Citation Heureuse
×

citations sur l'abruti

citations sur l'abruti. Trouvez des dizaines de citations sur l'abruti avec des images à copier et à partager.

10

  • J'ai horreur des vieux abrutis ayant des sourcils comme du fil de fer barbelé et à qui cela donne un air solennel.



  • Un concerné n'est pas forcément un imbécile en état de siège pas plus qu'un concubin n'est obligatoirement un abruti de nationalité cubaine.



  • On prend plaisir à être chagrin et, quand le chagrin est passé, comme on y a usé des forces précieuses, on en reste abruti.



  • À quoi sert d'être intellectuel si les abrutis se mettent à réfléchir !


  • Ils pourraient également vous intéresser



  • Les abrutis se mettent toujours au service du plus fort.



  • La plupart des gens, abrutis d'informations, ont l'oreille dure et l'intelligence lourde.



  • Quoi de plus affreux que ces repas écrasants dont on sort la tête lourde et les jambes molles, abruti de viandes et de vins, incapable d'une idée jusqu'au soir, que les Français s'offrent aux moindres prétextes ?



  • Aliéné : En langage courant, maboul. En langage chic, euphémisme pour abruti par la vie moderne.



  • Un sot nous semble comique quand nous découvrons qu'il se croit un homme et qu'il n'est, en vérité, qu'un abruti.



  • Vous abrutissez votre enfant si vous allez toujours le dirigeant, toujours lui disant : Va, viens, reste, fais ceci, ne fais pas cela. Si votre tête conduit toujours ses bras, la sienne lui devient inutile.



  • Le comble de l'abruti est de vouloir s'attribuer les talents et les vertus qu'il n'a pas.



  • Il faut que le peuple soit abruti pour être gouvernable.



  • L'autorité abrutit et abaisse ; la liberté désabrutit et élève.



  • Un homme abruti n'appartient plus à aucune espèce, il doit être mis à l'écart de la société.



  • L'amour abrutit ceux qu'il domine.



  • Abrutis de frustrations, il y a sur la terre plus d'imbéciles que de pâquerettes.



  • Aujourd'hui, les gens sont lourds, abrutis : ils ne savent que boire !



  • La sévérité rebute les enfants et les abrutit.


  • Ils pourraient également vous intéresser



  • L'être abruti, l'idiot, le crétin reste indifférent à tout ce qui ne le blesse pas.



  • Entre eux, les hommes s'abrutissent, et les femmes s'aigrissent.



  • Les abrutis ne voient le beau que dans les belles choses.



  • Couillon - Voir carré ce qui tourne rond.



  • Mieux vaudrait apprendre à faire l'amour correctement que de s'abrutir sur un livre d'histoire.



  • L'espoir est un abruti qui gobe tout ce qui l'arrange, et cet abruti nous fait vivre.



  • L'esclave, plus abruti que la brute, laquelle ne perd point son instinct avec la liberté, lui, il perd avec elle tout ce qui le fait homme, l'intelligence et la vertu.



  • Que tout soit dépourvu de consistance, de fondement, de justification, j'en suis d'ordinaire si assuré, que, celui qui oserait me contredire, fût-il l'homme que j'estime le plus, m'apparaîtrait comme un charlatan ou un abruti.



  • Les gens qui couchent les uns avec les autres, je les trouve dans l'ensemble très bornés et en bonne voie pour devenir complètement abrutis. Vu qu'un homme ne dispose que d'une quantité limitée d'énergie et que, s'il la gaspille à faire l'amour, il n'en reste plus pour penser ou créer.



  • La majorité des hommes n'ayant pas le temps de réfléchir, abrutie qu'elle est par le travail corporel, vit surtout de préjugés et d'idées fausses. Elle en serait empoisonnée sans l'habitude qui amoindrit le danger, et, surtout, si le pain d'erreurs dont elle se nourrit n'était pétri avec le levain de la vérité. Car, toute erreur a une vérité pour base. On peut même dire que toute erreur est une vérité relative : voilà pourquoi l'erreur a souvent tant de séduction et de durée.