Temi

Citation Hypocrisie Citation Hypocrisie
Citation sur le Travail Citation sur le Travail
Citation Gentillesse Citation Gentillesse
Citation sur la Deception Citation sur la Deception
Citation sur les Femmes Citation sur les Femmes
Citation Paix Citation Paix
Citation Politique Citation Politique
Citation Coeur Citation Coeur
Citation de Motivation Citation de Motivation
Citation Esprit Citation Esprit
Citation sur la Conscience Citation sur la Conscience
Citation Yeux Citation Yeux
Citation Printemps Citation Printemps
Citation Théâtre Citation Théâtre
Citation Force Citation Force
Citation Arc en Ciel Citation Arc en Ciel
Citation sur le Bonheur Citation sur le Bonheur
Citation Liberté Citation Liberté
Citation Chance Citation Chance
Citation Silence Citation Silence
×

Citation Matérialisme

Citation Matérialisme. Trouvez des dizaines de Citation Matérialisme avec des images à copier et à partager.

0


  • Ce que nous possédons nous possède.




  • C’est posséder les biens que savoir s’en passer.




  • Il n’y a que ceux qui possèdent qui ont peur de perdre.




  • Aimez les gens. Utilisez les objets. L’inverse ne fonctionne jamais.


  • Il pourraient également vous intéresser




  • Aucune richesse matérielle ne peut être apportée de l’autre côté !




  • Rien ne rapetisse l’homme autant que l’excès de plaisirs matériels.




  • À trop penser au trésor, on en oublie que la vraie richesse est son équipage.




  • Plus une Société ou un individu est matérialiste, plus il s’éloigne du bonheur.




  • Si tu es ce que tu as et que soudainement tu le perds ; qui es-tu devenu alors ?




  • C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.




  • Ce qui se trouve autour de nous importe peu comparé à ce qui se trouve en nous.




  • Ce ne sont pas les grandes maisons qui rendent heureux, mais les grands cœurs.




  • Si tu veux être heureux, attache-toi à un idéal altruisme, non pas à l’argent ou des titres.




  • Tant que nous restons attachés à la surface, nous ne pouvons vraiment ressentir la globalité du monde.




  • Le confort matériel n’apporte pas le bonheur ; en revanche, son absence peut parfois altérer, troubler le bonheur.




  • Si les gens ne sont pas heureux, c’est qu’ils s’imaginent que le bonheur se trouve dans les possessions matérielles.




  • Un jour, nous regarderons le XXième siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses.




  • Il n’y a pas de plus grand obstacle au cheminement spirituel que d’être totalement obsédé par la quête de plaisirs matériels.


  • Il pourraient également vous intéresser




  • Ce n’est pas à la possession des biens qu’est attaché le bonheur, mais à la faculté d’en jouir. Le bonheur n’est qu’une aptitude.




  • Les objets que vous entassez en trop grand nombre et sans logique vous agressent en permanence, physiquement et moralement.




  • Un système de valeurs morales construit sur la base du confort du bonheur individuel est tout juste suffisant pour un troupeau de bétail.




  • Souvenez-vous que le bonheur dépend non pas de ce que vous êtes ou de ce que vous possédez, mais uniquement de votre façon de penser.




  • Tant que vous ne consentez pas à voir que les désirs matériels représentent une limitation, il vous est impossible de vivre vraiment, profondément.




  • Si un plus grand nombre d'entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie.




  • On ne possède jamais réellement les choses. On ne fait que les tenir un instant. Si l’on est incapable de les laisser aller, ce sont elles qui nous possèdent.




  • Tous les grands enseignements philosophiques, toutes les quêtes spirituelles, nous apprennent que la course à la surabondance fait le malheur des hommes.




  • De même qu’il y a un objet matériel derrière chaque sensation, de même y a-t-il une réalité métaphysique derrière tout ce que l’expérience humaine nous propose comme réel.




  • En travaillant pour les seuls biens matériels, nous bâtissons nous-mêmes notre prison. Nous nous enfermons solitaires, avec notre monnaie de cendre qui ne procure rien qui vaille de vivre.